Le cirque de la solitude


Le cirque de la solitude
Le cirque de la solitude, "E Cascettoni" en langue corse (les "grandes caisses"), c'est LE passage mythique du GR 20 !

Redouté par tous, il offre des sensations qui resteront parmis les plus fortes de votre GR.

Situé entre le refuge d'Ascu Stagnu (1422 m) et celui de Tighjettu (1640 m), ce passage présente un objectif simple sur le papier, mais plus ardu sur le terrain : relier Bocca Minuta (2218 m) à Bocca Tumaginesca (2183 m, aussi appelé "Col perdu")... mais en passant 200 mètres plus bas par un cirque vertigineux.

Au programme : fortes pentes, éboulis instables, dalles, chaînes, échelles, passages "pieds/mains"...

Randonneurs sujets au vertige s'abstenir !

Le cirque de la solitude

Dans le cirque la vigilance est plus que de mise, car les risques sont multiples : chutes de pierres, dalles glissantes par temps humide, croisement de randonneurs (les Nord->Sud croisent les Sud->Nord), difficulté pour doubler un groupe. Vos qualités tant sportives qu'humaines seront donc âprement sollicitées.

Afin d'éviter les affluences, les randonneurs essayent de passer le plus tôt possible pour éviter les "bouchons".

En cas de mauvais temps, la traversée du cirque devient délicate, voire totalement impossible. Par négligence, le cirque reste malheureusement le théatre de nombreuses évacuations en hélicoptère par le secours en montagne, même au meilleur de l'été !

Ce cirque porte bien son nom : à l'ombre, entouré par des murs de granit culminants à 2556 m (Punta Minuta), on se sent bien petit dans cette cathédrale minérale !

De gré ou de force, le cirque vous insite à l'humilité...

Une fois sorti du cirque, gardez encore des forces pour rejoindre le refuge (Tighettu ou Ascu Stagnu selon votre sens de progression), que vous atteindrez dans les 2 cas après une longue descente.

Sylvain MARTINEZ-CICCOLINI